Écrans solaires naturels et chimiques : quelle est la différence?

Posted in: Non catégorisés- juil. 17, 2017 No Comments

Une maman d’Ottawa me demandait récemment d’écrire un blogue comparant les écrans solaires naturels et chimiques (des grandes marques commerciales). Ça m’a fait plaisir d’accepter. Maintenant que je compile l’information, je suis bien consciente qu’elle ne s’attendait probablement pas à ce qui suit. Ça été mon cas aussi.

On est régulièrement informé des effets dommageables des rayons ulta-violets (UV) du soleil; des dangers de la sur-exposition au soleil pour prévenir le vieillissement prématuré de la peau et le cancer de la peau; et conséquemment, de l’importance d’utiliser des écrans solaires appropriés, surtout pour les enfants et les gens à la peau claire. Ceci suscite la question : Qu’est-ce qu’un écran solaire « approprié »? Au fil de ma recherche, une autre semble toute aussi appropriée: Est-ce que le soleil est vraiment le couplable?

Premièrement, les principaux facteurs de risque du cancer de la peau :

Facteurs de risque en ordre d’importance
– historique personnelle et familiale de mélanomes
– présence de grains de beauté, surtout quand il y en a plusieurs, de grande taille et de forme inhabituelle
– sensibilité au soleil, coups de soleil fréquents ou difficulté à bronzer
– teint, yeux et cheveux pâles
– habitude d’exposition excessive au soleil
– maladies qui étouffent le système immunitaire
– exposition professionnelle aux goudrons et mélanges bitumineux, au créosote, aux composantes de l’arsenic et/ au radium.

J’aimerais ajouter d’autres facteurs à cette liste :
– l’accumulation de tous les agents cancérigènes et produits chimiques contenus — mais non-identifiés sur les étiquettes– des détergents, des produits d’hygiène et de soins pour la peau, incluant les shampoings (1) et les écrans solaires commerciaux. Individuellement, ils en contiennent des doses minimes, mais qui s’accumulent en grande quantité dans les cellules du corps au fil du temps.
– l’insuffisance de zinc dans l’alimentation, eg., huile et graines de citrouille et beurre de graine de citrouille
– le manque de conscience des réactions et besoins de notre corps
– le manque de conscience que le soleil est notre plus principale source de conscience, d’inspiration et d’amour, et qu’on doit le respecter. Méditer sur le soleil confirmera ça.

Qu’est-ce qu’un écran solaire “approprié”?

Les écrans solaires au Canada
Les écrans solaires étant considérées comme des médicaments, la loi n’oblige personne à afficher tous les ingrédients contenus dans leurs formules (j’entends que les agents toxiques dans médicaments prescrits sont acceptés par nos agences de santé gouvenementales!). C’est pourquoi les fabricants d’écrans solaires ont tendance à afficher seulement les ingrédients actifs de leurs recettes. Privilégiez donc les produits qui énumèrent autant les ingrédients actifs qu’inactifs.

Ingrédients dans les écrans solaires des grandes marques de commerce?
Les grandes marques de commerce tiennent toutes compte des tendances pour faire la promotion de leurs produits. Depuis un certain temps, les termes « naturel » et « vert » sont utilisés partout. Pourtant, même s’ils contiennent des huiles naturelles, certaines vitamines, des huiles essentielles ou d’autres ingrédients naturels, ils contiennent aussi des produits chimiques qui sont une menace pour la santé :
– octocrylène : ingrédient allergène bien connu
– oxybenzone (BP-3 ou BZ-3) : photo cancérigène et perturbateur hormonal
– octyl-méthoxycinnamate (OMC) : cause des dommages hormonaux aux cellules d’ADN humaines
– benzophénones (BP-1, BP-2, BP-3 ou BZ-3, Escalol 567, Uvinul M40, Uvasorb Met): perturbateurs hormonaux, toxiques pour les systèmes endocrinien et sensoriel.
– 4-méthylbenzylidène camphre (4-MBC) : perturbateur endocrinien
– 3-benzyliden camphor (3-BC) : perturbateur endocrinien qui peut conduire à l’infertilité
– PABA (la majorité des produits solaires n’en contiennent plus mais il y a des exceptions)
Est-ce que ces ingrédients chimiques sont les éléments protecteurs ou les ingrédients naturels dans leurs formules? Je n’ai pas de réponse. Et que se passe-t’il quand les hormones sont perturbées? Toutes les principales fonctions du corps, de l’appétit et la digestion, le sommeil et les humeurs, la reproduction et le système nerveux déraillent. Ceci peut mener à des situations qui mettent la vie en danger.

Évitez aussi les « parfums » ou « fragrances ». Ces termes désignent un mélange complexe de substances chimiques non divulguées qui contiennent des phthalates. Que sont les phthalates? Utilisés comme plastifiants, ils sont souvent décrits comme l’ennemi public No 1. Les chercheurs les ont lié à l’asthme, aux troubles d’hyper-activité et de déficit d’attention, au cancer du sein, à l’obésité, au diabète de type II, aux quotient intellectuel réduit, aux problèmes de développement neurologiques, aux troubles du comportement, à tout le spectre de l’autisme, aux problèmes de fertilité masculins et aux altérations du système reproducteur. En plus, ils sont très dommageables pour l’environnement.

À propos de l’oxyde de zinc et du dioxyde de titane
Le zinc est l’un des éléments de base; on en trouve dans la nature mais il doit être séparé d’autres substances et purifié en laboratoire avant d’être utilisable. Selon le pharmacien Jean-Yves Dionne, l’oxyde de zinc et le dioxyde de titane et constitueraient une protection solaire parce qu’ils réfléchissent les rayons UVA et UVB. Au contraire, les filtres chimiques les absorbent. Il faut cependant savoir que les fabriquants d’écrans solaires réduisent les molécules de dioxyde de titane en nonaparticules. Celles-ci pénètrent dans le sang, avec des résultats néfastes selon le Roger Leblanc, chimiste québécois à Miami.

Ingédients dans les écrans solaires réellement naturels
Vous trouverez les écrans solaires réellement naturels dans les magasins d’aliments naturels. Malgré tout, il faut vérifier les étiquettes. Voici une liste d’ingrédients que vous devriez y retrouver :
– gel d’aloès
– huile de sésame
– huile de graines de citrouille
– huile de tournesol
– poudre d’oxyde de zinc
– achillée jaune ou blanche*
– bois de santal*, camomille*, lavande*, soucis*
*sous forme de mécérations ou d’huile essentielles

Vous vous en doutez, ces ingrédients font partie de la formule de l’écran solaire Sombrero de Face to Grace, et on y trouve aucun ingrédient chimique toxique. Si vous désirez apprendre comment en faire, contactez-moi.

Le soleil est-il coupable?

Le soleil et ses rayons
Le soleil compte une quantité innombrable de rayons qui ont tous un rôle à jouer. On peut en voir certains, mais un grand nombre d’autres sont invisibles : infra-rouge, ultra-violet (UV), rayons X, rayons gamma, ondes radio et rayons cosmiques et ondes sonores. La science nous dit que :
– le rayon UVB est très actif biologiquement mais il ne peut pénétrer au-delà des couches superficielles de la peau. Il est responsable du bronzage à retardement, des brûlures et favorise de façon significative le développement de la cancer de la peau.
– le rayon UVA pénètre dans les couches plus profondes de la peau et est responsable du bonzage immédiat, du vieillissement de la peau et des rides.

Il n’y a aucun doute que la sur-exposition au soleil peut être dommageable, mais tout excès quel qu’il soit l’est. Le soleil n’y fait pas exception. Parallèlement, ne pas prendre assez de soleil mène à une carence en vitamine D qui peut occasionner la dépression, des maladies cardio-vasculaires sérieuses, des déficits cognitifs chez les adultes âgés, de l’asthme grave chez les enfants et le cancer. Plus important encore, le soleil nous apporte vie, lumière et chaleur. Il est une forme de conscience qui est essentielle à notre propre conscience de soi et à notre illumination. Pas étonnant que les peuples autochtones aient vénéré le dieu Soleil depuis la nuit des temps.

Mais d’abord, revoyons les facteurs de risque et les statistiques pour voir si le soleil est vraiment responsaable du cancer de la peau. Vous remarquerez que plusieurs d’entre eux ont plus à voir avec nos comportements sous le soleil que le soleil, les radiations et les facteurs de risque qui aggravent la sur-exposition.

Statistiques : Sexe, âge, type de peau, profession et plus
* Les Canadiens nés durant les anées 1990 sont trois fois plus susceptibles d’être atteints d’un cancer de la peau par rapport à ceux nés en 1960. (Comme par hasard… les années soixante ont marqué le développement et l’usage sans précédent partout dans le monde de produits chemiques (pesticides, fongicides, herbicides, divers types de radiations isolées incluant l’énergie nucléaire, la bombe à hydrogène, l’amincissement de la couche d’ozone et, maintenant, les chemtrails.)
* Le cancer de la peau est la forme de cancer la plus couramment diagnostiquée hez les Canadiens, comme partout ailleurs dans le monde. Toutefois, le mélanome excepté, ce cancer est le moins dangereux car il peut être guéri. (2)
* Le mélanome représente 3% des cas de cancer chez les enfants. (3)
3. La sur-exposition tôt dans la vie (enfance et adolescence) accroît particulièrement le risque de mélanome. (4)
* Les enfants sont considérablement plus sensibles aux effets cancérigènes des radiations ionisées que le adultes et, ayant une plus longue espérance de vie, sont plus à risque de radiations dommageables à long terme. (5)
* L’exposition aux radiations (rayons X et gamma) pour le traitement de maladies bénignes sont également plus à risque avec l’accumulation des doses de radiation. (6)
* Les hommes sont plus susceptibles d’avoir le cancer que les femmes, avec un ratio de 1.8% contre 1.1 et ce pour toutes les formes de cancer (2016). (7)
* Les personnes qui: qui ont la peau claire et les cheveux blonds ou roux; qui brûlent facilement ou ont plus de taches de rousseur plutôt que de bronzage; qui travaillent à l’éxtérieur ou se récréent pendant de longues expositions; plusieurs points de beauté (> 50) ou de grande taille ou de formes inhabituelles; un historique de brûlures graves sont particulièrement à risque d’un cancer de la peau à cause du type de leur peau et de la quantité de soleil qu’elles prennent. (8)
* Les pilotes et équipages d’avion ont des taux de cancer de la peau que toutes les autres professions à cause de l’exposition aux rayons cosmiques du soleil. (9)
* Les patients ayant reçu une transplantation sont 100 fois plus susceptibles de développer un cancer épidermoïde que le reste de la population. (10)
* les rayons UV sont un danger potentiel au travail surtout pour ceux qui travaillent à l’extérieur, qui reçoivent de grandes doses mais généralement intermittentes, mais aussi les soudeurs et autres travailleurs spécialisés qui utilisent des outils qui émettent des rayons UV. (11)
* Parmi 95% des travailleurs australiens oeuvrant à l’extérieur et exposés aux radiations solaires, seulement 8.7% étaient classifiés comme étant pleinement protégés (par un chapeau, un écran solaire, des vêtements et à l’ombre pendant au moins la moitié de la période de travail), alors que 94.9% ont utilisé au moins une forme de protection : l’habillement protecteur (80.4%) et le chapeau (72.2%) étant les plus utilisés. (12)
* Quiconque utilise les salons de bronzage avant l’âge de 30 ans ont 75% plus de chance de développer un mélanome que les autres. (13)

Conclusions
1. Le cancer de la peau est l’une de seulement quelques formes de cancer pouvant être prévenues par des mesures simples, utilisons ces mesures simples.
2. Il ne fait aucun doute que les rayons du soleil sont incroyablement puissants et, à ce titre, nous devons les traiter ainsi que notre corps, avec respect. Apprenons à connaître les deux davantage.
3. On ne peut blâmer uniquement le soleil pour les cancers de la peau. Nos comportements, nos habitudes de consommation et nos modes de vie au cours de 50 dernières années ont sérieusement contribué à faire grimper l’incidence du cancer de la peau. Prenons nos responsabilités pour en adopter qui sont meilleurs pour la santé.
4. Les femmes, surtout les plus jeunes et les mamans, doivent réaligner leurs concepts de la beauté pour inclure la définition santé à long terme = beauté à long terme et non l’inverse. Vous êtes celles qui établissés les tendances dans votre famille; vos enfants copient vos comportement et non ceux que vous leurs dites d’avoir.
5. Questionnez ce qui se trouve dans vos médicaments, produit d’entretien ménager, d’hygiène et de beauté. Abandonnez ceux qui menacent votre santé et celle de vos enfants.
6. Étant données les ondes radio des téléphones cellulaires et des ordinateurs, prenez conscience de la fréquence et de la durée de votre usage et de celui des enfants. Leurs radiations thermique, et leur faible énergie non-ionisante peuve provoquer une vaste gamme d’effets négatifs sur le corps :
a) problèmes de fertilité pour les hommes et les femmes
b) fragmentation de l’ADN (changements irréversibles au code génétique)
c) brûlures de la peau et éruptions cutanées
d) autres problèmes de santé sérieux. (14)
7. Les hommes doivent prendre davantage conscience de leur corps et élargir leur système de croyances et leurs
comportements face à leur corps.
8. Optez pour les solutions simples mais reconnues à l’unanimité :
a) Portez de longues manches et des pantalons longs, un chapeau et de l’équipement approprié pour l’environnement de
travail quand vous prévoyez une exposition prolongée au soleil.
b) alternez entre le temps au soleil et à l’ombre.
c) “Pour les zones qui ne peuvent être couvertes, utilisez un écran soleire “approprié” de façon appropriée. “Et l’usage du bon sens est nécessaire, déclare le dermatologue Ari Demirjian. Même la meilleure crème solaire est incapable de vous protéger pendant plusieurs heures. »
8. Les crèmes solaires tentent de bloquer les rayons du soleil qui vous informent et vous permettent de vous aligner, mais le divin dans le solaire est plus fort que toute chimie développée par l’homme. Dès que l’un de vous commence à chercher la vérité vous habite, à votre propre rythme, vous êtes protégé. Ça ne veut pas dire de ne pas metre de crème solaire, mais que chaque cellule de votre corps peut commencer à refléter au soleil sa propre lumière. C’est ça la vraie chimie de guérison.

Pour obtenir un pot d’écran solaire Sombrero de Face to Grace, contactez-moi ici.

Références
(1) Voir mon blogue Making your own shampoo: a healthy, inexpensive and fun choice (1) Oct. 15, 2010 et (2) Jan. 10, 2011 dans http://facetograce.blogspot.ca/
(2) Organisation mondiale de la santé
(3) Cancer Facts and Figures 2017. American Cancer Society.
(4) Armstrong BK, 1997
(5) Kleinerman RA. Pediatr Radiol. 2006 Sep.;36 Suppl. 2:121-5.
(6) Pediatric Radiology, https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC2663653/
(7) Les hommes sont plus enclins à ignorer les soins de la peau et les problèmes de santé dermatologique, ou comme l’a dit le dermatologue new-yorkais Neal Schultz: “Les gars n’aiment pas se barbouiller de crème, et particulièrement pas le visage.” http://nymag.com/scienceofus/2014/08/why-are-men-more-likely-to-get-skin-cancer.html
(8) Association canadienne de dermatologie, http://dermatology.ca/wp-content/uploads/2012/01/2009-skin-cancer-statsEN.pdf
(9) Office for National Statistics (ONS) dans The Guardian, https://www.theguardian.com/society/2009/oct/29/skin-cancer-aircrew-pilots
(10) Lindelof B, Sigurgeirsson B, Gabel H, Stern RS. Incidence of skin cancer in 5356 patients following organ transplantation. Br J Dermatol 2000; 143(3):513-9.
(11) Cancer Care Ontario
(12) Cancer Council: http://wiki.cancer.org.au/skincancerstats/Settings:_Workplace#cite_note-Citation:Carey_RN.2C_Glass_DC.2C_Peters_S.2C_Reid_A.2C_Benke_G.2C_Driscoll_TR.2C_et_al_2014-6
(13) US Skin Care Foundation, http://www.skincancer.org/contact-us
(14) https://www.defendershield.com/the-dangers-of-computer-radiation/

No Responses to “Écrans solaires naturels et chimiques : quelle est la différence?”

Commentaire