L’Être et le devenir avec des ateliers dignes de votre beauté

Posted in: Non catégorisés- janv. 04, 2018 No Comments

Quand j’étais petite, j’étais un vilain petit canard. Puis le tourbillon de la vie m’a présenté une grande palette d’expériences à partir desquelles je me suis jugée, définie et transformée. Cette histoire vous est familière? C’est la vôtre? Le fameux tourbillon de l’histoire, c’est la vie. Comment vous en sortez-vous? Heureusement, le vieillissement est l’un des facteurs les plus utiles pour remettre les pendules à l’heure. Mais ça prend d’autres instruments, entre autres la conscience de soi, de l’Être et du devenir avec des ateliers dignes de votre beauté.

Quand j’étais plus grande, j’ai vu une affiche en anglais qui disait : « Aging is becoming. » Au premier abord, ça semble évident. Vieillir, c’est devenir, changer, que ça nous plaise ou non, peu importe notre âge. Mais l’anglais a une nuance difficile à traduire, soit la notion d’approprié, de seyant, qui vous fait bien… comme une robe ou un bijou. Alors vieillir est inévitable mais vieillir en beauté dépend de vos choix. Et ceux-ci, pour le meilleur ou pour le pire, sont généralement inconscients. Vieillir en beauté exige présence, effort, constance et participation active. Et rien ne dit que vous sortirez du tourbillon comme un cygne. Étiez-vous vraiment un canard avant de regarder dans votre miroir déformant? Ça dépend de votre créativité et du mystère de votre Être.

Définitions, mode de vie et vieillissement
Dès l’enfance, on essaie de plaire à nos parents puis, inconsciemment, on se juge selon ce qu’on comprend de leurs réactions. On se juge jolie ou pas, intelligente ou pas, assez ou trop ceci, digne ou pas de celà, etc. Naturellement, on pense qu’on a raison d’avoir ces jugements et ça les renforce. Puis à l’adolescence, on se compare aux autres par rapport à notre beauté, nos compétences sportives et intellectuelles, et tout le reste selon le résultat de nos comparaisons avec ceux qu’on admire et qu’on critique. Avec l’âge, nos définitions se définissent, s’ancrent et deviennent rigides et non-homogènes. Certaines cellules ou parties de notre psyché cessent de grandir. Tu peux avoir 40 ans au plan chronologique mais 15 socialement, 35 physiquement, 4 sexuellement, 65 intellectuellement, etc. Étant donné que tu as créé ces définitions, tu as aussi le pouvoir de les changer. Ça va de soi, mais on l’oublie.

Qu’ont en commun la cannelle, les décongestionnants nasaux, le vieillissement, les douches très chaudes, les gants en rayonne et nylon, les savons, les pommes fraîches, les craquelins aux caneberges et les contraceptifs oraux?* Qu’est-ce que vous manges? Comment votre hérédité et votre environnement vous affectent-ils? Avez vous un mode de vie actif ou sédentaire? Pensez-vous plus au passé, au présent ou à l’avenir? Qui sont vos ami.e.s? La qualité de chacun de ces facteurs affectent votre vieillissement.

Le recul, le cadeau de la maturité
Heureusement, avec le vieillissement vient la capacité de recul. À un moment donné vous vous rendez compte que l’enfant que vous étiez contenait tout votre devenir à la perfection, de la graine aux racines avec le bon, le mauvais, la lumière et l’ombre, votre beauté et votre néant. Jetez un coup d’oeil à l’ado de 15 ans que vous étiez, si sûre et si peu sûre d’elle à la fois. Elle pensait devoir changer qui elle était et changer le monde pour le rendre acceptable. Tant de souffrance rattaché à cette façon de penser. Aujourd’hui, vous la prenez dans vos bras avec tendresse pour la rassurer. Vous pouvez voyager partout dans le temps pour faire la même chose avec toutes les parties de vous qui ont souffert ou se sont senties abandonnées.

C’est dans des moments comme ça que vous prenez conscience que le temps linéaire est un échafaudage mental ancien auquel l’humanité a adhéré. L’âge et le vieillissement comme on le voit de cet angle est imbriqué dans cette construction. Mais il existe un autre temps, non linéaire, celui du coeur, du rêve, du maintenant qui contient tout et guérit tout.

La recherche intérieure donne accès à ce temps-là où l’âge n’existe plus. On entend souvent les personnes âgées dire: « Je ne me sens jamais vieille à l’intérieur. » C’est le temps de l’amour, de l’art et la créativité, le temps du paradoxe, le temps du vivre pleinement et le temps de la réconciliation avec le soi et le monde.

La jeunesse éternelle
Prendre soin de soi, aller à la recherche de soi et du temps présent sont les meilleurs ingrédients pour vivre jeune. Prendre soin du corps le conserve souple, bien hydraté et ralentit son déclin; étudier la nature de qui on est en tant qu’individu ramène au temps présent; et le temps présent nous montre que le mental crée un monde d’illusions qui nous empêche de connecter avec notre immortalité. Une fois qu’on en prend conscience, une seule conclusion s’impose : Je ne suis pas seule… j’appartiens au tout et tout m’appartient.

Où en êtes vous dans ce cycle parfait? Est-vous à la recherche d’une porte pour entrer dans l’essence de votre beauté?Alors visitez la section formation ici même ou contactez-moi pour prendre rendez-vous en personne ou en ligne.

*La réponse à cette question est qu’ils sont tous asséchants. L’assèchement est l’un des plus importants facteurs du vieillissement physique.

No Responses to “L’Être et le devenir avec des ateliers dignes de votre beauté”

Commentaire