Le facial ayurvédique : un panorama unique de la topographie humaine

Posted in: Activités et programmation, Non catégorisés- mai 15, 2017 No Comments

D’un certain angle, un peut voir le facial comme une simple activité beauté-hygiène à deux dimensions. Par contre, si on regarde bien, on peut le percevoir le facial ayurvédique comme un panorama unique de la topologie humaine. Je dis percevoir parce qu’on peut non seulement le voir mais aussi le toucher et ressentir dans toutes ses dimensions. Le visage est comme un paysage avec ses montagnes et ses plaines, ses corniches, ses rivières, ses cavernes, ses marées et ses vortex qui tournent dans le sens des aiguilles d’une montre ou dans l’autre. Ils ont de l’élévation et de la profondeur, des flux et reflux, des barrages, des sons, des textures et des odeurs. Dans certaines circonstances, on y reçoit des images, telles des icones de la mythologie personnelle de la cliente. C’est fascinant. Il en émane même des courants électriques, magnétiques et plasmiques.

La première mappe ayurvédique du visage que j’ai trouvée était plutôt comme une carte routière normale. Elle était divisée en trois zones, comme des provinces, avec 12 marmas (mini chakras) comme les points indiquant une ville. Ces marmas sont associés à des organes physiques et aux émotions qui y sont associées. J’ai travaillé avec cette mappe pendant quelques années, mais ce n’était qu’un point de départ. Beaucoup plus d’information émane de la personne vers le bout de mes doits. C’est comme si les marmas et les nadis (canaux semblables aux méridiens de la médecine chinoise), comme pour les villes, ont leurs routes, métro et autres types de constructions. Ces renseignements me guident vers cet ingrédient plutôt que tel autre, cette pression, cet étirement, ce mouvement de rotation ou m’invitent à laisser ma main en position un moment.

L’advantage avec l’ayurvéda c’est qu’elle est en lien étroit avec les éléments. Et qui dit éléments dit température et textures. Par exemple, la personne Vata est typiquement sèche, rugueuse, légère, mobile et froide. Dans un facial, il faut donc choisir les ingrédients en conséquence. Bien sûr, du regard on peut remarquer que les yeux sont rougis ou bouffis, ce qui indiquerait un déséquilibre pitta ou kapha respectivement. Mais avant que j’aie sauté aux conclusions, deux de mes doigts veulent déjà aller s’installer sur deux marmas et sentent leur légère succion. Une image apparaît : j’entre dans un ascenseur qui descend vers les reins.

Votre peau étant la surface qui connecte vos mondes intérieur et extérieur, il réagit. Dans le cas mentionné plus haut, les reins ont commencé à parler par le marma! Ma cliente avait pris deux cafés ce matin-là, ce qui leur avait donné froid. Pour les réchauffer, il ont demandé que je le masse. Hum, que dirait la cliente venue pour un facial si je délaissais son visage pour son dos… Une seule facon de savoir! Demander. Oui, alors je procède avec quelques gouttes d’huile essentielle de gingembre dans un peu d’huile de sésame.

Après un moment, les reins ont demandé que je conserve une main sur le rein et de remettre le doigt sur le marma facial du rein droit. Ceci avait pour but de rétablir le courant d’énergie qui passe par le nadi entre le marma et le rein. La cliente à ce moment-là me raconte le souvenir associé à une ancienne peur. Elle réalise que c’est un événement de son enfance. Alors on commence à jaser avec son enfant intérieur. En moins de deux minutes, l’enfant rit et les reins sont heureux. La cliente va aux toilettes; le froid et la peur on disparu. Elle est revenue souriante et relaxée.

Et le visage alors? Oui, nous y sommes revenues pour terminer avec un massage général du visage. Ses yeux brillaient étaient bien moins bouffis et elle était radieuse.

Pour prendre rendez-vous pour un facial ayurvédique il suffit de m’envoyer un courriel ou de me téléphoner à here.

No Responses to “Le facial ayurvédique : un panorama unique de la topographie humaine”

Commentaire